Notre éthique

Nos auditeurs interviennent bénévolement. Ils possèdent un niveau d’éthique très élevé, le sens de la justice, l’envie d’aider les victimes. 

Nous sommes un groupe de pression qui œuvre en faveur de la justice, défend les victimes, informe les hommes politiques et les médias sur les effets pervers de certaines lois, sur les manipulations perverses, les fraudes, les crimes. 

À ce titre, nous collaborons avec la DGCCRF, les procureurs de la République, les ordres professionnels, les juges d’instruction et tout service de l’État français ayant le pouvoir de combattre les fraudes, les délits, les crimes, de sanctionner et d’éviter des récidives. 

Nos membres sont couverts par le secret professionnel le plus strict. Ceux qui le souhaitent bénéficient d’un anonymat absolu (pseudonymes) afin de garantir leur indépendance et leur sécurité. 

Nous demandons aux destinataires de nos rapports de ne pas communiquer leurs contenus aux médias tant que notre rapport n’est pas validé et autorisé à la diffusion. En cas de médiatisation sans notre accord, nous pouvons mettre un terme à notre action.

Les destinataires d’un rapport sont invités à collaborer à la rédaction et à nos recherches. Nous ne publions pas sans leur accord.

Nous relatons des faits, énonçons des idées prévalentes, évaluons des procédures, revendiquons l’innocence d’accusés. 

Quand nous constatons des faits répréhensibles, nous informons les autorités compétentes pour qu’elles diligentent une enquête en cas d’indices de culpabilité. 

 

 

 

 

 

 

 

  • Vues: 400